Synergie & Alignement - Trimpact

Trimpact's logo
Trimpact oneliner French
Logo Trimpact
Aller au contenu
Synergie & Alignement
Dans de nombreux pays africains, l’organisation, la coordination et l’impact des projets et programmes (qu’il s’agisse d’aide humanitaire, de développement ou de recherche) restent un défi. Bien entendu, c’est le moyen le plus sûr de réaliser un projet tout seul, avec une seule partie prenante et des mécanismes de contrôle rigoureux. Cependant, dans la pratique, ce n’est pas réaliste en raison des effets d’échelle et des influences d’autres domaines. Il est donc logique qu’un tel projet ait un impact limité dans le temps et dans l’espace (impact).
Actuellement, de multiples donateurs financent de nombreuses organisations pour qu’elles exécutent des projets de développement. Cependant, malgré tous les fonds fournis et la bonne volonté des acteurs, si nous sommes honnêtes, les projets de développement en Afrique subsaharienne n’ont pas répondu aux attentes. Les responsables reconnaissent de plus en plus que ces projets sont trop souvent exécutés de manière isolée, même sur un même territoire, comme illustré ci-dessous. La conséquence en est un impact limité et un gaspillage de temps et d’argent. Pour donner deux exemples pratiques : des agriculteurs confrontés à des messages multiples, parfois même contradictoires, et des études de base réalisées dans le district la même année par deux organisations.
Situation actuelle : travail en silo
Work in isolation
Echange au sein d’un domaine
Synergie & Alignement en action
Exchange within a domain
Exchanging between domains
Possibilités de tirer le maximum des projets en cours
La première étape pour changer la situation décrite ci-dessus est de faire en sorte que les personnes travaillant sur le même sujet échangent des idées, des technologies, etc. comme le montre le deuxième schéma ci-dessus. Cet échange d’informations permet également de renforcer les capacités. Il ouvre et modifie les mentalités existantes afin que les participants comprennent réellement que le partage d’informations est utile, potentiellement synergique et ne compromettra pas leur autonomie.
Par la suite, lorsque les gens lèveront la barrière entre les projets, les organisations ou même les pays, ils seront en mesure de voir la lutte que connaissent des projets similaires. Ensuite, des résultats qui peuvent être partagés et comparés pour mieux comprendre pourquoi une chose fonctionne à un endroit et pas à un autre alors qu’elle semble à première vue si semblable. Malheureusement, la communication des leçons apprises n’est pas encore une pratique courante.
Si l’on va un pas plus loin, les projets peuvent mieux fonctionner ensemble. Les projets doivent d’abord définir leurs besoins pour augmenter leur impact et leurs extrants qui peuvent aider d’autres projets pour permettre à cette collaboration de fonctionner en pratique. Ces besoins ou extrants peuvent être du matériel pédagogique, des semences, des méthodologies, des données, etc. Le troisième schéma ci-dessus symbolise la manière dont on peut identifier les options de Synergie et d’Alignement (S&A) des activités entre des projets ayant des caractéristiques différentes. Le partage de ces informations détaillées contribue à la S&A, car il aide à déterminer ce que les différentes parties prenantes veulent gagner par la collaboration envisagée. Par conséquent, tous partenaires peuvent accroitre leur impact.
Together works
More impact
Synergie et alignement des actions vers un objectif commun (conçu début 1996 pour un nouveau projet en Afrique de l'Ouest).
Lorsque les parties constatent que d’autres travaillent aussi dur qu’elles et qu’elles poursuivent des objectifs identiques ou très similaires, l’échange de résultats et la réalisation d’activités en commun seront beaucoup plus confortables et gérables. Cela permet de découvrir des options pour la S&A et d’optimiser les forces de toutes les parties concernées, ce qui aide à se concentrer encore plus sur la création d’un impact.

Facilitation de la Synergie et de l’Alignement
Faciliter le processus de création de la S&A conduit à une meilleure intégration des disciplines ainsi qu’à une coopération précieuse entre les différentes parties prenantes. Par la suite, ils renforceront ensemble le développement durable et mettront en œuvre plus efficacement le(s) plan(s) de développement intégré conçu(s) pour ce territoire.
Toutefois, dans la pratique, certains obstacles existent. Le premier défi consiste à surmonter la crainte qu’une autre partie s’en aille avec votre idée, votre emploi potentiel, votre nouveau (....), etc. Un autre problème est que les donateurs veulent clamer que leur projet a été le meilleur, le plus rapide, etc. Cela implique que le processus peut prendre un certain temps avant de voir des résultats tangibles. Ci-dessous, nous mettons en évidence deux projets que nous avons réalisés, l’un au Mali et l’autre au Burundi.
Nous pensons que la collaboration est, dans son essence, la clé du développement. Bien sûr, il faut du courage pour montrer la partie faible de soi-même, du projet ou de l’organisation, mais une autre personne peut vous aider à surmonter cela. Par conséquent, une équipe gagnante émerge qui créera un impact plus important que celui que l’on peut obtenir seul.
Synergie et alignement dans la pratique
Mali
Dans le cadre de l’élaboration du plan de développement intégré et durable du Sourou (PDIDS) au Mali, Trimpact a réalisé l’analyse S&A. Nous avons commencé avec l’identification de tous les acteurs actuels du Sourou (155). Après nous avons fait l’inventaire de leurs projets et de l’état d’avancement correspondant (40 mit en œuvre, 4 prévus et 4 clôturés dans le Sourou). Ensuite, nous avons déterminé la contribution potentielle de ces projets et de ceux des régions voisines à la mise en œuvre du PDIDS.
L’assistance peut être directe avec des activités dans la région du Sourou (dans la partie malienne de la vallée du Sourou et transfrontalière). La manière indirecte est par le biais de transferts de connaissances (par exemple, les leçons apprises) ou de technologies provenant de projets dans la région du Sourou au Burkina Faso, ou dans des endroits en dehors du Sourou.
Le tableau ci-dessous illustre la deuxième partie de l’analyse. Sur l’axe X, vous trouvez les lieux (trois cercles et la partie du Burkina Faso) et les 17 stratégies de développement identifiées.
Work in isolation
Sur l’axe des Y, vous voyez les acronymes des projets. Pour l’analyse complète, veuillez télécharger le rapport en français.
L’analyse a sorti que 155 organisations travaillent dans le Sourou (chacune d’entre elles ayant de fonds propres et exécutant des actions). Il est évident qu’avec un nombre si élevé au moins la coordination et la S&A dans le cadre du PDIDS sont nécessaires de toute urgence. Cela pour éviter de gaspiller des moyens financiers et du temps, et aussi pour (re)gagner la confiance des gens, car le nombre d’interventions a désorienté en certains.
Trimpact a bien sûr présenté cette analyse à la commission interministérielle qui a participé au projet. Ils ont reconnu la nécessité d’une telle approche, mais ont dû admettre que les ministères n’en étaient pas encore là.
Together project work
Burundi
Dans le cadre du projet PAPAB, Trimpact a collaboré avec le ministère de l’Agriculture et de l’Élevage (MINAGRIE). Le mandat a été de promouvoir la S&A entre le PAPAB et d’autres projets dans la province de Cibitoke au Burundi avec l’Outil de Synergie et d’Alignement du Développement (DevSAT®). Au cours de la deuxième phase, ils ont ajouté cinq autres provinces ainsi que la formation des parties locales à l’utilisation de DevSAT.
Les différents ateliers ont aidé les participants à mieux comprendre les défis et les problèmes des différentes parties prenantes pour accroitre la S&A (et à avoir un retour d’information et des recommandations sur l’utilisation de DevSAT). Les représentants des structures étatiques des provinces, des municipalités et des ONG ont exprimé le besoin d’avoir une vue d’ensemble des projets afin de créer une S&A entre eux. Certains participants ont déjà commencé à créer des opportunités et à mettre en pratique la S&A pour éviter de perdre de l’argent et du temps à utiliser l’outil.
L’innovation en matière de S&A, rendue possible grâce à DevSAT, appelle à un changement de mandat des projets afin d’accroitre l’impact combiné. Les résultats montrent clairement que les projets peuvent utiliser les extrants mis à disposition par un autre projet. La figure ci-contre montre un exemple d’une telle visualisation avec les emplacements des projets (marqueurs orange) qui pourraient bénéficier des produits livrables du projet PCDC (marqueur vert). Par conséquent, les projets devraient avoir pour mandat de fournir des résultats non seulement à leurs groupes cibles, mais aussi à d’autres parties prenantes. De cette manière, l’impact de toutes les organisations travaillant en synergie sera visible et mesurable.
© 2015 - 2021 Trimpact B.V.   Apporter de la valeur à la vie
Retourner au contenu